Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

La Flute

FlutePetit navire solide et économique, il sera votre fer de lance de votre offensive commerciale : avec lui vous pourrez voir votre réputation peut-être surpasser celle des grandes familles bourgeoises de Nantes ! Mais tremblez si à l'horizon vous voyez le pavillon noir ... Origine et histoire"Pourquoi Anvers est devenu premier port au monde ?" La réponse historique tient, pour une bonne part, à ce petit navire et au dynamisme des bourgeois flamands (ainsi que d'autres facteurs géographiques et historiques bien sûr). C'est en utilisant ce petit navire que les Provinces Unies ont pu se hisser en moins d'un siècle au rang de piussance mondiale. L'origine de ce navire a une particularité intéressante : ce fut le premier navire conçu d'après un cahier des charges précis. Tout commença avec la révolte des Provinces Unies en 1572, menée par Guillaume Ier d'Orange. Après divers avatars, la guerre ouverte fut lancée en 1581 (avec le soutien anglais). Rapidement, l'effort de guerre nécessita de grosses rentrées d'argent. Les Provinces Unies, du fait de leur surface réduite et qui plus est inondée pour repousser les armées espagnoles, ne pouvaient avoir une économie tournée vers la terre comme la France. Leur seule source de revenus provenait du dynamisme commercial flamand et de la position stratégique des ports de Hollande : Anvers et Amsterdam étaient devenus la plaque tournante des marchandises entre l'Europe occidentale et l'Europe du Nord, et commencaient à supplanter le Caire et Istanbul pour le commerce des produits d'Orient. Le transport maritime était donc vital pour l'économie des Provinces Unies, mais une flotte conséquente de galions nécessitait des équipages trop importants pour une petite nation. Les armateurs recherchaient donc un navire de commerce fiable, avec une large cargaison et surtout économique - à construire et à manier en terme d'équipage. En 1594 le concept de Pieter Janszoon Liorne, architecte naval, fu adopté. Par rapport aux navires de l'époque, il possédait plusieurs innovations : - un ratio longueur-largeur petit (5:1) pour manoeuvrer dans les ports- des perroquets de grande taille, ce qui permettait de réduire la taille des voiles principales : cela assurait à la flûte une meilleure maniabilité par mauvais temps, et les voiles plus petites sont gérables par un équipage réduit- très peu de canons : ce fut le premier navire conçu spécifiquement pour le commerce, et la défense fut sacrifiée à la cargaison ; un canon nécessite beaucoup d'hommes, ce que les armateurs ne pouvaient se permettre. - un bois de construction économique : les vaisseaux "chers" étaient construit en chêne centenaire, solide et durable, tandis que la flûte était faite de pin, moins durable mais moins cher et plus facile à travailler- une construction standarisée : pour la première fois dans l'histoire navale, de nombreux navires furent construits avec le même plan, ce qui permettait une constructoin rapide et économe. Ce fut immédiatement un succès phénoménal, et ce navire aida à la reconnaissance finale de la Hollande par l'Espagne en 1644. Bientôt la plupart des lignes maritimes furent assurées par ce petit navire, qui se montra versatile et facilement adaptable : il pouvait transporter des troncs plus grands que lui en pratiquant des ouvertures dans la poupe, en rendant sa coque étanche il transporta le blé d'Europe du Nord en vrac (ce fut le premier vraquier de l'histoire maritime) plutôt qu'en barils, pour les routes dangereuses il pouvait s'armer avec un grand nombre de canons afin de passer le détroit de Gibraltar sans danger (les Straetsvaeder)Cependant, une série de guerres coûteuses saigna à blanc la Hollande, et lui fit perdre la primauté qu'elle avait réussi à atteindre. Les flûtes lourdes à manoeuvrer se firent concurrencer par des navires légers ou des navires construits en frégate, et disparurent peu à peu du paysage vers la fin du XVIIIme siècle. Mais elles réussirent à se faire une postérité (un navire réaménagé pour le commerce se dit "taillé en flûte") et léguèrent une formidable puissance commerciale navale à la Hollande qui perdure encore aujourd'hui. Et leurs méthodes de construction rationnelles et efficaces devaient inspirer les architectes navals et faire prendre un nouveau tour à l'histoire maritime. IdentificationPetit trois-mâts avec deux voiles sur chacun d'entre eux, sa silhouette ronde, ressemblant à une flûte (le verre)(d'où son nom) ne vous laissera aucun doute. Caractéristiques techniques dans PBSlongueur immergée : 33mètreslongueur hors-tout : 37 mètres (estimé)largeur : 9 mètrestonnage : 350 tonneauxarmement : 10 pièces légères ou moyennes en bordéeUtilisationVous l'aurez deviné, la flûte excelle pour le commerce, où elle vous assurera gros profits et transport sûr même par mauvais temps. Cependant, c'est un mauvais manoeuvreur, son armement est squelettique et son équipage est réduit au minimum : si vous pouvez espérer faire fuir les petits brochets à pavillon noir, vos seules options seul face à un requin de la piraterie ou de la course sont la prière et la corruption. Il est impératif de se déplacer sur des routes maritimes bien patrouillées, ou de former des convois. En ce sens, ce navire est idéal pour les compagnies marchandes de taille respectables, à même d'organiser de tels rassemblements de navires. Ah, et ne pensez même pas à l'utiliser pour le combat, sauf si vous voulez faire une surprise avec des cales remplies à ras-bord de combattants. Vous vous apercevrez rapidement que le pin est facile à traverser pour les boulets. Navires célèbresNavire marchand, il fit son temps sans gloire. Mais certains sortirent du lot (avec des modiications) : citons le plus célèbre, la Concorde, lancée en 1702 comme navire négrier, abordée par le redoutable Barbe Noire qui en fit son navire et le rebaptisa le Queen Anne's Revenge (Barbe Noire, en véritable pirate, nourrissait une haine féroce envers les monarques corrompus d'Europe, et particulièrement la reine d'Angleterre Anne) Une autre flûte est célèbre, mais son nom, aux confins des légendes, n'est prononcé qu'à voix basse, avec des frissons et des signes de croix : le Fliegende Hollander , le Hollandais Volant ... (mais les versions de la légende divergent sur ce point).

Rédigé par Peuuuur Noel
article mis en ligne le 11 juin 2005 à 15:40,
dernière mise à jour : 20 février 2006 à 01:46.
Source :
Haut de page