Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

La \"bête\" sur les navires

Superstition la plus connue, la plus fameuse, la plus tournée en ridicule .. Mais les marins y croient encore aujourd\'hui ! Le nom de la "bête" ne doit pas être prononcé sur un navire, et inutile de vouloir servir de la "bête" au repas des officiers si vous ne voulez pas être de corvée de pont durant toute la traversée (et voir ledit plat passer par un hublot)


Anecdote qui s\'est passé sur le sous-marin "le Requin" (merci Mille-Sabords et sa communauté d\'officiers de marine) :
" Il est vrai que sur les bateaux quels qu’il soient, ( Guerre,commerce ou plaisance ) il est absolument interdit de prononcer le mot "Lapin" qui est remplacé par: la bête aux grandes oreilles.
En cette année 1962 ou 1963, ce sont les S.A.O. ( Services de l\'Approvisionnement de l\'Ordinaire ) qui préparent pour les sous-marins qui partent faire leur "Marée" ce que l\'on appelle les "Quatorzaines" c\'est à dire que les menus sont préparés pour 14 jours et bien sûr , nous avons eu du lapin ce qui nous a posé de sacrés problèmes.

La première fois, nous étions au schnorchel et personne ne peut exactement dire ce qui a pu se passer mais le clapet du tube d\'air s\'est coincé en position "ouvert", nous avons embarqué plusieurs tonnes d\'eau et heureusement que tout le personnel de quart a réagi avec promptitude et sang froid sinon: inch\'allah.
La deuxième fois, en allant prendre mon quart aux moteurs électriques je passe devant la cuisine située sur les type "Narval", à babord derrière le C.O. et bien sûr comme sur tous les sous-marins français, en face des poulaines et que vois-je ? des lapins avec encore du poil aux pattes.

Je réussis sans que personne ne me voit, à récupérer le bout d’une patte, je l’attache à un bout de ficelle et lorsque je traverse le compartiment "Diesels", je fais tournoyer la patte comme un pendule au-dessus des moteurs. Fier de moi ( il est vrai que l’on est des fois inconscient quand on est jeune ) , j\'assure mon quart à la propulsion et lorsque l’on veut lancer les moteur Diesel pour faire un transit sous menace aérienne ( Scnorchel ) j\'ai la surprise de voir qu’un des moteurs ne démarre pas je ne sais plus pour quelle raison ( une culasse je crois ) et nous sommes rentrés à la base avec une semaine d’avance pour réparation ce qui a été très apprécié de l’équipage.

Un rapport a bien sûr été fait par le Commandant sur ces coïncidences entre avaries et la bête aux longues oreilles et depuis cette époque, plus aucun sous-marinier n’a mangé de lapin en mer. "
Donc c\'est du sérieux \"\" , et si un marin vous rudoie à ce propos, songez à la mémoire collective des gens de mer \"\"

Par Bratisla

Rédigé par Peuuuur Noel
article mis en ligne le 11 juin 2005 à 16:12,
dernière mise à jour : 11 juin 2005 à 16:12.
Source :
Haut de page